0698823944 info@fidl.org

Dans le contexte de la fermeture des établissements scolaires liée à la crise sanitaire du Covid 19, le ministère de l’Education nationale a décidé ce vendredi 3 avril 2020 que l’ensemble des épreuves du bac, bac de français et brevet seront validées en contrôle continu. Résumé par classes et filières.

Pour les terminales : concernant filières générales, technologiques et professionnelles, ainsi que pour les BEP et CAP, la note de contrôle continu correspond à l’ensemble des notes obtenues au cours de l’année de Terminale en dehors de la période de confinement. Les appréciations du livret scolaire des élèves seront également prises en compte, en particulier sur les points relatifs à l’assiduité et l’engagement tout au long de l’année, y compris durant la période que nous traversons.

Pour ce qui concerne les lycéens en voie professionnelle, il faudra avoir déjà réalisé au moins 10 semaines de formation en milieu professionnel si le dernier stage de Terminale ne peut pas avoir lieu.

Pour les premières : les élèves de première obtiendront également leur note finale de l’épreuve écrite de français, épreuve anticipée, sur la moyenne des notes obtenues dans cette matière au cours de l’année scolaire. Si les conditions sanitaires le permettent aux dates initialement prévues, l’épreuve orale reste quant à elle maintenue, mais se voit allégée sur le nombre de textes à étudier.

De plus, la seconde session d’épreuves communes de contrôle continu (E3C2) est annulée. La note qui sera attribuée pour les épreuves de spécialités non poursuivies et de sciences seront aussi la moyenne des notes obtenues au cours de l’année. Pour les autres disciplines évaluées dans le cadre des E3C, la note des E3C2 correspondra à la moyenne des notes obtenues aux E3C1 et E3C3.

Pour les candidats libres et les élèves inscrits au CNED : ces élèves pourront passer le baccalauréat dans des conditions normales durant le mois de septembre. Cette session sera également ouverte, sur décision du jury se basant sur le livret scolaire des élèves, aux personnes ayant eu moins de 8/20 comme note finale au baccalauréat.

Par la mise en place de ce dispositif annulant la tenue d’épreuves finales, les cours classiques se poursuivront à l’issue de la période de confinement jusqu’au 4 juillet afin de rattraper le retard pris sur la période de fermeture des établissements scolaires. Dans l’hypothèse d’un retour en classe se faisant le 4 mai comme annoncé par le gouvernement, les lycéens auront totalisé cinq semaines sans pouvoir avoir cours normalement.