0698823944 info@fidl.org

C’est avec émotion que les militantes et les militants de la FIDL ont appris le décès de Nasser Ramdane Ferradj survenu le 20 avril.

Militant de la FIDL dont il était l’un des dirigeants, Nasser a été l’une des grandes figures du mouvement lycéen d’octobre-novembre 1990, déclenché par le manque de moyens alloués aux lycées. C’est depuis son département, la Seine-Saint-Denis, que cette mobilisation lycéenne a pris de l’ampleur, et particulièrement dans les lycées professionnels et technologiques, là où se ressentaient le plus les problématiques dénoncées : état des établissements dégradés et faible taux d’encadrement. Pour y faire face, les revendications portées étaient une embauche de professeurs et de surveillants, la réfection des locaux et l’équipement matériel des salles de classes.

Porté par Nasser qui en fut l’un des principaux leaders, ce mouvement populaire à l’initiative de la périphérie, qui s’est étendu à Paris et à la province, devint massif au point que plusieurs centaines de milliers de manifestants descendront dans la rue. Nasser et ses camarades feront entendre leurs revendications au Gouvernement Rocar et au ministre de l’Education nationale.

Ils obtiendront un plan d’urgence pour les lycées doté d’une enveloppe de 4,5 milliards de francs. Mais cette victoire ne se limita pas à cette dimension financière. Car, par la même occasion, ce sont les droits des lycéens qui sont reconnus avec la création des Conseils de Vie Lycéenne et l’apparition des droits de réunion, d’affichage, de publication et d’association dans les lycées, qui sont aujourd’hui toujours essentiels dans nos établissements scolaires.

Nasser, qui fut également toute sa vie un militant antiraciste aux côtés de SOS Racisme, est toujours resté attaché aux combats pour l’égalité portés par les mouvements de jeunesse auprès desquels il a toujours eu à coeur de transmettre son expérience. A la FIDL, le syndicat lycéen, il a continué d’accompagner les nouvelles générations de militants en qui il a toujours eu beaucoup d’espoir, et particulièrement auprès de ceux qui, comme lui, issus de l’immigration et des quartiers populaires, font de l’engagement un leitmotiv. La formation citoyenne et populaire qu’offre aujourd’hui la FIDL est notamment due à l’action de Nasser de qui nous retiendrons la soif de victoires ainsi que la détermination à s’emparer de nos droits et de notre place dans la société.

Attristés et endeuillés, les militantes et les militants de la FIDL, le syndicat lycéen, présentent leurs condoléances à la famille de Nasser.